Bienvenido en Panama !

Nous continuons notre route vers Panama et plus précisément Panama City. Durant ces trois jours, nous nous sommes concentrés sur la visite du centre historique  (Casco Viejo), de la promenade de Amador (Calzada de Amador), de l’avenue Balboa, et du canal de Panama. Malheureusement pour nous, nous ne nous rendrons pas sur l’île Taboga, le ferry étant finalement annulé pour cause d’orage.

CASCO VIEJO

Nous partons donc de bonne heure visiter le Casco Viejo et arpentons ses ruelles, ses places et ses nombreuses églises (au moins 5 !). Nous apprécions particulièrement la plaza de Franzia, les anciennes maisons coloniales et leurs balcons fleuris tout comme le paseo de Las Bovedas qui longe la baie et offre une vue imprenable sur la Skyline locale. Il faut dire que Panama City dont l’économie est boostée par l’expansion du trafic maritime s’est vu gratifié du surnom de « petite Dubai des Ameriques ». De notre côté, nous lui trouvons plutôt un air de Miami ; la plupart des buildings disposant d’un design aux accents très seventies ! La présence policière est assez importante dans les rues, notamment aux abords du palais présidentiel, tellement bien gardé qu’on ne pourra pas s’y approcher.

CALZADA DE AMADOR

Dommage que des travaux sur la route bouchent une partie de la vue sur les buildings de Panama, mais nous apercevons de l’autre côté, le pont des Amériques (passage entre les continents Nord et Sud Americains, avant que la route panaméricaine ne s’arrête un peu plus loin, dans la région du Darien, terrain de chasse privilégié des narcotraficants), le passage des cargos et le musée de la biodiversité avec sa très belle structure colorée. Preuve de l’ambition croissante et de la nouvelle puissance financière de ce petit pays, c’est le célèbre architecte Franck Gehry qui a conçu et fait réaliser l’ouvrage. Celui la même qui était à la baguette pour la construction de la Fondation Louis Vuitton à Paris et le Guggenheim de Bilbao. De notre avis et quoique plus modeste par la taille et l’ambition, le bâtiment est très réussi et même un peu plus joli que son cousin Parisien. Reste à savoir si ça durera, mais, en ce qui nous concerne,  ce fut l’occasion d’une promenade bien sympathique 🙂

AVENIDA BALBOA

En fin d’après-midi / début de soirée, il est aussi très agréable de se promener sur l’avenue Balboa, le malecon (promenade du front de mer) local. C’est assez animé, entre joggeurs, chiens en laisse et marchands ambulants (hot dogs, glaces,…) qui s’activent. Les buildings de Panamá s’éclairent le soir venu et la température, très très chaude en journée, redescend alors à un niveau acceptable. Celle ci se termine (ou débute, tout dépend du sens de la promenade !) par le marché aux poissons et ses  restaurants.

CANAL DE PANAMA

Nous ne pouvions pas passer dans le coin sans visiter le fameux canal auquel le pays doit une bonne part de sa croissance actuelle et qui a grandement influé sur l’histoire récente de toute la région. Sans donner dans la leçon d’histoire, il est amusant de noter que ce furent les français qui initièrent la construction du canal avant d’échouer et de laisser les américains finir le travail, ces derniers n’oubliant pas au passage de faire signer aux panaméens un contrat d’exploitation absolument scandaleux, qui, fort heureusement, a pris fin en 1999.

La section visitable du canal la plus proche de Panamá city consiste en un jeu d’écluses, dénommées écluses de Miraflores et permettant de mettre à niveau l’Océan Pacifique avec le lac Gatun qui constitue le plan d’eau principal du canal. Première surprise, le trafic est assez faible. En effet après avoir rapidement observé un premier « petit » bateau traverser les écluses, nous apprenons que le prochain ne passera que d’ici 3h ! Il faut dire que si le passage par le canal constitue un énorme gain de temps pour les bateaux, ils mettent tout de même entre 8h et 10h pour parcourir les 30km entre l’Atlantique et le Pacifique. Si l’on vient juste pour regarder, il ne faut pas être pressé. Nous avons donc attendu 3h et avons pu assister au passage de deux autres bateaux. Nous ne le regretterons pas puisque le dernier d’entre eux s’avérera être un gigantesque transporteur automobile pouvant contenir jusque 8000 véhicules.


QUELQUES INFOS PRATIQUES 

  • Hébergement : Hôtel Casco Antigua,  38$ / nuit incluant le petit déjeuner.  L’édifice est de style colonial, dommage qu’il ne soit pas mieux entretenu. Sur les 30 chambre, 3 sont utilisées, c’est plutôt vide ! Il y a aussi beaucoup de coupures d’eau.
  • Transport : Pour se rendre en ‘métro bus’ à Amador, rejoindre Albrook en métro depuis l’arrêt ‘5 de mayo’ (10 minutes à pied depuis Casco Viejo), puis prendre le bus ‘Albrook-Amador’ ; pour se rendre à Miraflores, rejoindre Albrook puis prendre le bus ‘Albrook-Miraflores’, celui ci s’arrête devant l’entrée du canal de Panama. Mieux vaut vérifier les horaires car il n’y a pas beaucoup de bus qui desservent ces stations. Il faut acheter une carte du réseau ‘metro-bus'(2$) et la recharger (un trajet de bus coûte environ 25 cents et le métro 35 cents).
  • Le canal : entrée à 15$/pers pour l’accès aux écluses et la visite du musée. Rien de particulier à ajouter, si ce n’est que (on se répète) les bateaux ne passent pas là pour les touristes et il est donc bien possible de rentrer bredouille à moins d’attendre quelques heures. De notre côté, on a eu la chance (la patience plutôt) d’en voir plusieurs mais pas de porte-containers par exemple.

Anne-Cha & Clément

5 réflexions sur “Bienvenido en Panama !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s