Rendez vous à Bogotá

Après quelques jours passés à Salento , nous repartons en bus de nuit en direction de Bogotá, mégalopole de plus de 8 millions d’âmes s’étirant sur un plateau montagneux à 2800 mètres d’altitude.

La première différence vis à vis de nos précédentes destinations a à voir avec la sécurité. De l’aveu de tous, y compris de ceux qui y vivent, certains quartiers, certains horaires, certaines pratiques peuvent être considérés comme « à risque » dans cette ville. Au final, nous nous sommes toujours sentis en sécurité mais il est vrai qu’on n’y déambule pas avec la même insouciance que, par exemple, à Salento. Pour nous cela s’est notamment traduit par un allègement considérable des affaires que nous emportions au quotidien. Plus de portefeuille ou de CB, plus d’appareil photo volumineux, etc. Des précautions pas vraiment contraignantes et sûrement utiles !

DES RETROUVAILLES²

Au delà de ces considérations, notre passage dans la capitale à été marqué par diverses retrouvailles. En premier lieu avec Lucie et Juan qui vivent là bas depuis 5 ans et qui nous ont très gentiment hébergés dans leur superbe appartement de la Soledad, supportés pendant 3 jours, nous faisant découvrir leur ville, leurs habitudes, les traditions locales (notamment culinaires !) et nous apportant un soutien logistique et linguistique dans nos pénibles démarches pour faire réparer notre tablette (qui nous a lâché en arrivant en Colombie) !

Puis ce fut également l’occasion d’un déjeuner avec Arnaud et Mélanie juste avant leur retour vers la France après 3 semaines passés en Colombie et qui nous ont donc alimenté en bons plans !

Cela aura été un grand plaisir de passer du temps avec des têtes connues, d’autant plus que plusieurs mois devraient s’écouler avant que nous en ayons à nouveau l’occasion.

En termes de visite, Bogota étant immense, notre temps limité et les transports en commun pas évidents à maîtriser (parfois chers, parfois complexes, parfois peu sûrs), nous nous sommes concentrés sur deux parties de la ville.

LE NORD DE BOGOTA : DE LA SOLEDAD À USAQUEM

Les quartiers septentrionaux de Bogotá abritent les classes les plus aisées de la population. Le quartier de la Soledad où nous résidions, sorte de mini Brooklyn, étant par exemple sillonné d’espaces verts où des jeunes actifs promènent leurs caniches, une glace à la main. Amusant de constater que 1) à Bogotá il n’y a pas de saisons à proprement parler et donc les glaces sont consommées toute l’année, 2) le phénomène des hipsters n’a décidément pas de frontières.

Plus au nord, l’architecture s’homogénéise et les résidences 3 étoiles en briques rouges s’égrènent sur les flancs de la Sierra. Entre petits restaurants français, haciendas transformées en complexes commerciaux et passantes en jogging-lunettes, on s’écarte de l’image de la ville Sud Américaine grouillante et populaire. Un super cadre pour une balade dominicale loin de la foule.

LE CENTRE : LE CERRO MONTSERATTE ET LA CANDELARIA
Le sud de Bogotá abritant ce que l’on appelle les quartiers populaires, nous n’y mettrons pas les pieds et nous arrêterons au niveau de la ceinture centrale de la ville, où se situe le quartier historique de La Candelaria. Auparavant, nous sommes montés, via un funiculaire (le sentier pédestre étant considéré comme potentiellement dangereux), au sommet du Montserrate où, malgré les averses fréquentes, nous avons pu profiter d’une vue imprenable sur l’immensité tentaculaire de la ville, dévorant littéralement le paysage bien au delà de notre champ de vision. Il faut dire que les immeubles de plus de 2 étages y sont rares, d’où la surface considérable nécessaire pour héberger tout ce monde.

La Candelaria est un quartier qui se visite très facilement à pied et qui regroupe la plupart des édifices coloniaux de la ville ainsi que nombre de façades et sculptures colorées pour le moins pittoresques ! En semaine, les places et ruelles sont envahies par des étudiants, des vendeurs ambulants (rafraîchissements, snacks et drogues) et l’on s’y promène avec plaisir, un œil levé vers les « peintures murales » et l’autre surveillant ses affaires – de nombreux voleurs à la tire patrouillant le secteur !

C’est également dans la Candelaria que se situe le Museo del Oro où sont exposées de splendides œuvres pré-hispaniques qu’elles soient en or, argent ou tubumga. Le musée est très bien fait et certaines pièces sont vraiment très impressionnantes. Comme vous pouvez vous l’imaginer, l’édifice en question est en réalité un gigantesques coffre fort. Un autre musée notable que nous avons eu l’occasion de visiter durant ces 3 jours est le musée Botero où l’on peut aussi bien admirer des œuvres du maître colombien, avec leur style caractéristique, que des pièces issues de sa collection personnelle (Picasso, Freud, Degain, etc.). Un bon plan.. Gratuit !

En synthèse, Bogotá est une ville pas forcément facile à visiter pour des touristes mais qui mérite qu’on fasse l’effort de découvrir ces différents ‘barrios’, complémentaires  par leur diversité et qui, lorsque les caprices d’une météo lunatique veulent bien cesser, se révèle même très vivante et agréable à parcourir.


QUELQUES INFOS PRATIQUES

  • Restaurant : Les chaînes Crepes&Waffles (~ 2,5€ pour une gauffre bien garnie) et BBC (Bogota Beer Company) sont un peu partout dans Bogotá. Ambiance bobo et branchée 🙂 ! Les gâteaux ‘Chocorama‘ sont très connus en Colombie (cela se trouve au supermarché), ainsi que les Tamales (mélange de viandes, de graines de mais, de polenta, cuit a l’ettouffée dans des feuilles de bananiers).
  • Transport : Les applications Tappsi ou EasyTaxi permettent de commander un taxi. Bien pratique !

Anne-Cha & Clément

5 réflexions sur “Rendez vous à Bogotá

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s