Côte Caraïbe

CARTAGENA
Bien gardé par les remparts, le centre historique de Cartagena de Los Indias est fidèle à son image de carte postale avec ses rues colorées, ses balcons fleuris et ses successions d’édifices coloniaux défraîchis juste comme il faut. Cette partie de la ville (le reste étant extrêmement pauvre) se visite facilement à pied, de préférence le matin ou en milieu d’après-midi pour éviter les fortes chaleurs 😉 . Parmi les nombreuses places, églises et  monuments, nous avons particulièrement apprécié la plaza de Bolivar et son petit parc animé (chanteurs, marchands,…), la plaza de los Coches, l’église de San Pedro Claver et son monastère (l’intérieur dispose d’un très beau patio avec des fleurs et des  arbres, ainsi que de deux perroquets !), la Cathédrale et l’édifice du Théâtre Heredia. Il est très agréable de se balader le long des remparts, de jour comme au coucher du soleil.

Si vous passez par Cartagena, ne manquez pas l’imposant Castillo San Felipe de Barajas, le plus grand fort espagnol construit en Amérique. Surplombant la ville, il est percé de plusieurs kilomètres de tunnels pour partie non éclairés et dans lesquels nous avons bien failli nous perdre ! Très belle vue sur le centre historique depuis le château.

SANTA MARTA
Nous passerons également une courte journée à Santa Marta, point de départ de nombreux voyageurs pour se rendre au parc Tayrona ou vers la citée perdue. La balade le long de la mer est sympa et le musée de l’or mérite de s’y arrêter (un peu d’or pré-colombien mais surtout des informations sur les ethnies du parc Tayrona).

PARC TAYRONA
A 200km à l’est de Cartagena, le parc naturel Tayrona est une étape touristique majeure pour qui visite la Colombie. Il combine en effet une faune et une flore préservée, de superbes plages sauvages et des sites archéologiques parmi les plus importants de Colombie. Nous y passerons le dernier week-end d’août et aurons la chance d’être bien lotis à tous les niveaux !

Côté faune, nous apercevons plusieurs colonies de singes à tête blanche, des capis, de minuscules grenouilles jaunes, tout un tas de reptiles (serpents, iguanes, lézards, etc.) et, bien sur, une multitude d’oiseaux. Malheureusement, toutes ces bestioles n’ont pas accepté de se faire dresser le portrait si facilement et heureusement que nous sommes passés au numérique sinon ce sont des kilomètres de pellicule qui auraient été gâchés pour une pauvre photo de singe !

Comme nous avons finalement renoncé à nous lancer dans l’aventure du trek de la cité perdue (privilégiant une excursion vers la pointe nord de l’Amérique du Sud), nous profitons de notre passage à Tayrona pour nous rendre sur le site de Pueblito.
Le Pueblito fait partie des sites majeurs de la civilisation des Arhuacos et est composé de diverses habitations disposées en terrasses au milieu de la jungle. Le village qui existe depuis 1500 ans est superbe, mais sa visite se mérite un peu : 3h de marche aller-retour sous un soleil de plomb (avec un peu d’escalade par moment). Nous sommes partis très tôt  pour être seuls sur le site et l’atmosphère y était vraiment très particulière !

Les plages sont grandes et belles (nos dernières remontaient aux San Blas), mais la plupart sont impraticables à la baignade car trop dangereuses. La majorité des visiteurs du parc se concentre donc sur les deux plages bien protégées derrière une barrière de corail. Cela tombe bien, ce sont les plus belles et l’eau y est délicieuse. Il y a même quelques vagues et l’on en profitera pas mal, de préférence le matin quand le site est presque désert (quelques groupes arrivent par le sentier de randonnée dans l’après-midi mais rien de terrible).


QUELQUES INFOS PRATIQUES

  • Restaurants : À Cartagena : La boulangerie « Esquina de Pan De Bono » propose des empanadas, pizzas et Pan de Bono qui sont plutôt réussis (50cents par empanada), ainsi que des jus de fruit frais à 1€. Autour de la cathédrale, il y a plusieurs marchands de glaces. Le mercredi soir, c’est happy hour autour de la rue Média Luna, 2 boissons pour 1 achetée.
    À Santa Marta, les plats du restaurant MerkaBar (près de la plage, juste en face de l’hôtel Casa Familia) sont bons et très copieux.
  • Hébergement : L’auberge Mamallena (Cartagena) propose des chambres privées avec salle de bain pour 30€/nuit (inclus des pancakes pour le petit déjeuner). Les chambres sont disposées autour d’un grand patio décoré, avec transats, tables et chaises. Prévoir des boules quies car le soir venu cela peut devenir bruyant 🙂
    L’auberge Casa Familiar (Santa Marta) est simple mais très agréable. Les chambre sont propres mais un peu petites. Il y a même une terrasse avec hamacs et tables. Compter environ 14€/nuit pour une chambre double sans climatisation ou 17€/nuit avec.
  • Se rendre à Santa Marta depuis Cartagena : Compter 4 à 5h de bus.
  • Se rendre à Riohacha depuis Santa Marta : Compter 3h de bus (le terminal de bus n’est pas situé au centre ville, un taxi vous y emmène pour 2€)
  • Parc national de Tayrona : A l’aller les bus partent du marché de Santa Marta pour le parc Tayrona (compter une heure de trajet et 2€/personne). Ils effectuent un stop juste à l’entrée du parc. Pour rejoindre le début du sentier, 4km de marche sur une route goudronnée ou bien prendre un collectivo (moins d’un euro par personne mais la route permet aussi de voir des singes et des chiens errants pour le moins agressifs). Dans le parc, nous avons logé au camping Dom Pedro : les tentes sont disposées à l’ombre, relativement éloignées les unes des autres et les occupants disposent de casiers (ramener son cadenas !). Nous sommes passés devant le camping San Juan (le plus « réputé » du coin) : les tentes sont au soleil, il y a en permanence une file d’attente à la réception,… Bref on ne regrette pas notre choix !
  • Température : nous avons l’air tres heureux sur les photos mais en réalité, on a tout de même pas mal souffert de la chaleur sur cette côte. Le thermomètre dépasse facilement les 40 degrés et une petite marche de 10 minutes suffit à vous mettre en sueur. 20 minutes et vous êtes trempés ! Il vaut donc mieux concentrer les activités tôt le matin ou tard le soir ou, comme nous, aimer transpirer 😉

Anne-Cha & Clément

4 réflexions sur “Côte Caraïbe

  1. Buenas … Amigos . Mucho calor? voyage fabuleux, n’est-ce pas? quand on a la beauté des plages des caraïbes et la puissance d’un continent derrière soi, c ‘est impressionnant. Vous avez poussé jusqu’à la Guajira? (à notre époque, c’était muy peligroso!). Vous êtes à Popayán? j’espère que tout n’a pas été détruit par le tremblement de terre d’il y a quelques années. Bon coin pour les balades à cheval (mais franchement, les canassons ne sont très confortables dans ces contrées!). Avez-vous vu un des plus beaux papillons du monde: le Morpho (bleu). Bises

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s