5 jours de trek dans le parc Torres Del Paine

Après une incursion en Argentine pour y découvrir le Fitz Roy et le glacier Perito Moreno, nous retournons au Chili vers la petite ville de Puerto Natales, point d’entrée du Parc National Torres Del Paine dont les magnifiques paysages semblent aimanter vers le Sud l’immense majorité des voyageurs rencontrés sur les routes Chiliennes et Argentines.

DE W À W+

La randonnée star du parc est connue sous le nom de trek « W » (les sentiers empruntés  forment, sur une carte, la lettre W), permet de découvrir les principales attractions du parc et s’étend sur 80km traditionnellement réalisés en 4 jours. Suivant des recommandations collectées durant nos 3 premiers mois de voyage, nous choisissons d’opter pour une version un peu améliorée de cette randonnée (un W+ en quelque sorte), nous garantissant davantage de tranquillité sur les chemins (pari gagné !). Nous consacrerons donc 5 jours à ce trek d’un peu plus de 100km, se déplaçant d’ouest en est (cf la carte dans les infos pratiques). Pour les connaisseurs, l’idée consiste donc à débuter par une marche d’approche dans les plaines du parc jusqu’au camping Paine Grande (~17,5km, J1), remonter ensuite vers le mirador du glacier Grey pour rejoindre le camping Italiano (~30km, J2), de là, accéder au mirador de la vallée del Frances puis rejoindre le camping Cuernos (~16,5km, J3), monter aux fameuses tours en faisant étape au camping Las Torres (~20km, J4) et, enfin, terminer par une descente jusqu’à la Laguna Amarga, point de départ des bus (~16km, J5).

Nous reviendrons ci-dessous sur les principaux points d’attention de notre parcours.

MARCHE D’APPROCHE LE LONG DU LAC PEHOE

La marche d’approche dans les plaines du parc nous amène à Paine Grande et constitue une sorte de substitut au trajet en bateau traditionnellement emprunté par ceux suivant l’itinéraire du W classique. La météo étant au rendez-vous ce jour là, nous bénéficierons de superbes vues sur l’ensemble du massif. Le chemin longe d’abord les eaux glacées du Rio Grey avant de venir croiser le lac Pehoe. Première très bonne surprise de ce trek,  le panorama est superbe. Les eaux turquoises du lac paraissent presque irréelles tant elles sont bleues et le tout est sublimé par la vision, en second plan, des fameuses Cuernos (voir plus bas) et du pic culminant du parc, Paine Grande, complètement dégagés.

Sur le papier, cette marche sans dénivelé ne présente pas de difficultés particulières (17km, 5h). Cependant ces 5h ne se seront pas écoulées sans douleurs du fait du poids des sacs (tente, sacs de couchage, réchaud, vaisselle et nourriture pour 5 jours), ce qui nous encouragera à manger le plus vite possible toutes nos provisions pour ne conserver que l’essentiel par la suite 😉.

LE GLACIER GREY

L’imposant glacier Grey est situé entre deux flancs de montagne, à l’ouest du massif Paine. Nous ferons un aller/retour jusqu’a un mirador nous permettant d’observer ce dernier de très près.

Tout au long du chemin, la proximité du glacier se fait sentir via de tonitruants bruissements de glace et un nombre croissant de blocs turquoises dérivant sur les eaux du lago Grey. Arrivé au mirador, nous faisons face au glacier et pouvons même apercevoir les miniscules silhouettes des kayaks venus frôler la paroi de glace (si petites par rapport au glacier qu’on ne les distingue meme pas sur les photos !).

LA VALLEE DEL FRANCES

La vallée del Frances constitue une percée au coeur du massif Paine. La randonnée débute par un sentier forestier offrant de belles vues sur le lac Nordenskjold en contrebas avant de longer le glacier Frances, comme suspendu à une corniche rocheuse.

Plus haut, la végétation disparaît et laisse apparaître ce qui ressemble à un véritable sanctuaire de granit. Nous sommes littéralement encerclés par des éperons rocheux dont à l’est les monts Cuernos, Mascara, Hoja, Espada et plus à l’ouest l’Aleta de Tiburon et les pics du Paine Grande. Le temps est maussade et la vue n’est pas aussi belle qu’elle devrait l’être mais heureusement tous les sommets environnants sont bien dégagés et le panorama demeure assez impressionnant. D’autant plus que plusieurs condors viendront tournoyer au dessus de nos têtes durant la traversée.

La dernière portion du sentier étant fermée pour cause de neige (sur le sol, pas dans l’air), nous rebrousserons chemin au mirador Britanico.

LES CUERNOS DEL PAINE ET LE LAC NORDENSKJOLD

Pas aussi emblématiques que les fameuses Torres (tours), les Cuernos (cornes) del Paine resterons cependant pour nous le symbole le plus marquant de ces 5 jours de trek. Il faut dire que les Torres sont bien dissimulées et que nous ne les aurons découvertes qu’a la fin du 4eme jour. Pendant ce temps, nous aurons bien passé 3 jours à tourner autour des Cuernos ! De quoi en apprécier la vue par tous les temps et s’interroger de nombreuses fois sur l’origine de ces formations rocheuses atypiques. D’aspect très torturées, voire gothique, elles se caractérisent principalement par leur couleur, tirant sur le rose à leur base puis d’un noir intense vers le sommet.

En contrebas des Cuernos se glisse le lac Nordenskjorld que nous longerons du 2ème jour jusqu’au 4ème. Ses eaux limpides reflètent chaque matin les montagnes environnantes et nous regretterons souvent de ne pas pouvoir assister au spectacle depuis les rivages nous faisant face…

Ses rives recèlent de nombreuses petites criques et même des plages (eaux glacées par contre), petites oasis au milieu des forêts de buissons et des bosquets de fleurs Notros (qui fleurissent deux fois par an), aux couleurs rouges vives, emblématiques de la Patagonie.

LES TOURS

L’avant dernier jour de notre trek nous fait quitter les rives du lac Nordenskjold et remonter en direction des tours. Nos sacs se sont considérablement allégés et nous nous sentons bien plus à l’aise en montée !

Arrivés au camping situé à la base des tours, nous constatons que le ciel, un peu couvert dans la matinée, est en passe de se dégager.  Nous réunissons donc nos dernières forces pour l’ascension finale et découvrons les tours, scintillant sous le soleil et un ciel plus bleu que bleu ! Les trois tours, dont la plus haute culmine à 2850m d’altitude, baignent dans une lagune verte secouée par le vent (on commençait à croire que le vent Patagonien était une légende… il faut croire que non !). Après 4 jours de marche, le spectacle des tours clôt en beauté notre aventure dans le parc Torres Del Paine et nous sommes ravis d’en avoir profité dans des conditions très clémentes !

LE GRAND TATOU VELU

Le parc est également réputé pour sa vie sauvage très active. Bon, les pumas se sont bien cachés puisque nous n’en aurons pas vus. Dommage, cela ne serait pas si rare pourtant. Par contre, nous avons eu la chance d’observer de très près une espèce aussi rare que majestueuse, à savoir, le Grand Tatou Velu (Anne-Charlotte, qui l’a repéré, ne souhaite pas qu’on le méprenne pour un vulgaire tatou commun 😉 ). Nous croiserons également la route de plusieurs Guanacos, d’un renard de Magellan et de très nombreux lièvres. Déçu de ne pas rencontrer de puma, Clément se rabattra sur les oiseaux qu’il tentera en vain d’inventorier.

CAMPING 4

Nous serons partis 5 jours en autonomie complète, emportant avec nous tout le matériel et les provisions nécessaires pour camper et cuisiner. Chaque soir, nous avons monté notre tente dans un nouveau camping, nous posant à chaque reprise l’éternelle question du « meilleur » emplacement, à l’abri du vent, à l’écart des coins cuisine (pour éviter les souris) et le plus plat possible. Au final, on a plutôt bien dormi sous la tente 🙂 .

Question nourriture, nous avions prévu des sandwichs pour le midi, des goûters pour l’après midi et des plats chauds le soir pour se réchauffer avant de dormir. Malgré la bonne ambiance et les sympathiques rencontres faites sur le chemin, tout le monde est sur les rotules si bien qu’après 20h, un calme absolu règne sur les campements.


QUELQUES INFOS PRATIQUES

  • Hébergement à Puerto Natales : L’auberge Lili’s Patagonia propose des chambres doubles avec sdb partagée et petit déjeuner à 30€/nuit. Il dispose d’espace commun et d’une cuisine bien équipée. Le wifi est rapide. On recommande !
  • Restaurants : Bonne pizza à la Mesita Grande (8€/pizza) et bon Churrasco à La Picada de Carlitos.
  • Équipements pour le trek : Nous avons loué tout le matériel nécessaire auprès de l’auberge Lili Patagonico. Il est de bonne qualité. Compter 20€/jour pour 1 tente deux personnes, 2 sacs de couchage -2°c en confort (les nôtres n’étaient pas suffisamment chaud pour les nuits très froides), 2 matelas, 1 réchaud et 2 paires de bâton (utiles en cas de fort vent).
  • Bus de Puerto Natales à Torres Del Paine : plusieurs compagnies partent à 7:30 et 14:30 de Puerto Natales. Compter 20€/pers pour un AR, de 2 à 3h de trajet suivant votre choix d’arrêt au parc (3 arrets : la laguna Amarga, point de départ du trek W classique, la guarderia d’où partent les bateaux et l’administration CONAF d’où nous sommes partis).
  • Camping  : les campings Paine Grande et Cuernos sont payants et plutôt chers (10€/pers). Ils disposent de douches chaudes et d’un espace commun pour cuisiner. Nous avons bien aimé le principe du Cuernos, avec une plateforme en bois pour planter la tente. Cela laisse un peu de place a l’extérieur pour se poser ! Les campings Italiano et Torres sont gratuits mais avec le strict minimum : un (petit) abri pour cuisiner et des toilettes vite sales.
  • Nourriture pour le trek : pour le matin, nous avons opté pour de l’avoine aux raisins secs le matin avec du lait en poudre et du café-thé. Pour le midi, des sandwichs (pain, salami-chorizo, fromage) et le soir, des repas chauds (purée * 2, saucisse, riz-poulet cuisiné la veille du départ, nouilles chinoises, soupes). Nous avions aussi prévu de quoi faire de petits apéros a base de coca, biscuits et crackers. Il n’est pas nécessaire de prendre de l’eau, il y’a des points d’eau très réguliers sur les sentiers.
Nourriture pour 5 jours
Nourriture pour 5 jours
  • Vêtements : nous avons pris des affaires de rechange pour le soir, des vêtements chauds au cas où (legging mérinos, tee shirt thermique, bonnet, gant) et le poncho en cas de pluie. Vu qu’il à fait très beau, nous n’avons que très rarement du les sortir de notre sac.
  • Sentiers du parc : La carte de la CONAF distribuée à l’entrée du parc est largement suffisante. Vous trouverez ci dessous la carte en question avec le tracé de notre trajet en bonus.
Carte trek W, Torres Del Paine
Carte trek W, Torres Del Paine

Anne-Cha & Clément

6 réflexions sur “5 jours de trek dans le parc Torres Del Paine

Répondre à Pistes tropiques Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s