Siquijor et les requins baleines

Après avoir retrouvé Clotilde à Bohol, nous poursuivons notre séjour à trois dans les Visayas et rejoignons l’île de Siquijor qui nous avait été chaudement recommandée par de nombreux voyageurs. Deux petits jours sur place et nous prendrons déjà le chemin de Cebu City, synonyme de retour vers Singapour pour Clotilde et de départ au Laos pour nous. En chemin, nous  ferons une halte (mouvementée) pour y faire une des plus extraordinaires rencontres sous-marine qui soit, le requin baleine.

SIQUIJOR EN TRICYCLE

Tout comme Camiguin, Siquijor est une destination insulaire offrant aux visiteurs une grande variété d’activités. Quoique plus touristique et dotée d’un relief moins spectaculaire, Siquijor a toutefois de nombreux atouts à faire valoir : des longues plages de sable blanc, de superbes couchers de soleil et, comme toujours, de belles scènes de vie rurale dès lors que l’on s’écarte quelque peu des circuits touristiques.

Voyager à trois comporte des avantages, à commencer par celui de pouvoir partager les coûts ! Nous avons ainsi pu nous faire plaisir comme rarement, logés dans un resort avec bungalows, piscines, plage de sable fin, transats et hamacs donnant directement sur le soleil couchant. Nous en avons profité autant que possible, faisant honneur aux bières locales et à notre jeu de carte (désormais) favori !
Nous nous serions bien prelassés davantage dans ce luxe inhabituel mais avons cependant su garder le cap du voyage et passé une journée entière à découvrir l’île.

Au programme : un fish spa presque gratuit, de la baignade dans l’eau a 25°, une cascade assez sympathique, deux sessions de Snorkeling, des zébus, des coqs et des chèvres sur le bord de la route, des dizaines de « hello mdam ! » reçus et 75km à trois sur un tout petit tricycle (tuk-tuk philippin) à se relayer derrière le conducteur !

SINGES, REQUINS ET CHINOIS

Pour débuter l’année du singe, nous sommes allé rendre visite aux requins baleines résidant au sud de Cebu. S’ils vivent toujours en pleine mer, ces animaux migrateurs ont ici été « sédentarisés » par les pêcheurs locaux qui les nourrissent.

Nous nous sommes levés aux aurores pour rallier, non sans peine, la bourgade d’Oslob depuis Siquijor. Nos efforts auront été vains puisqu’une fois arrivés à destination, une foule de chinois (qui profitent de leurs rares congés annuels) se presse déjà sur la plage…

La déception ne durera pas longtemps puisque, une fois dans l’eau, la magie opère et c’est presque comme si nous étions seuls à nager au milieu des requins.

Ces géants placides sont les plus grands poissons au monde et peuvent atteindre 18m de long. Ceux auprès de qui nous nagerons sont de taille plus modeste (10-12m) mais restent très impressionnants d’autant plus que nous arrivons sans mal à nous en approcher. Petit moment frisson lorsque l’immense ombre constellée d’étoiles du géant apparaît, fantomatique, au dessous de nous ou bien encore lorsque d’un mouvement lent, il pivote son énorme gueule, certes inoffensive, dans notre direction. Une fois revenus sur la terre ferme, nous sommes tous d’accord pour dire que, malgré l’attente et la visibilité réduite, cela valait la peine. Reste le procédé pas forcément « écologiquement correct » !

Avant de se quitter, nous réaliserons également une virée vers des chutes d’eau voisines . L’excursion sur 5 niveaux de cascades s’apparente plus à du canyoning qu’à un bain relaxant ce qui n’est pas pour nous déplaire. Pressés par le temps nous doublons la plupart des chinois présents sur le site pour monter puis descendre en une petite demi heure.


QUELQUES INFOS PRATIQUES

  • De Bohol à Siquijor : deux compagnies dont OceanJet assurent le trajet « direct » de Tagblicaran à Siquijor via Dumaguete. Il y’a peu de départs par jour et le process d’embarquement s’apparente à celui d’un aéroport donc venir tôt. Le trajet dure environ 3h et coûte 18€ avec un bagage « en soute ».
  • Se déplacer dans Siquijor : l’île est relativement petite (75km de circonférence) et les routes principales d’excellentes qualité. Un excellent profil pour une location de scooter donc (7-10€/jour). Nous avons préféré louer un tricycle à la journée qui nous est revenu à 19€ au total. Prévoir une grosse journée pour réaliser le tour de l’île en faisant halte aux différents points d’intérêt.
  • Hébergement à Siquijor : Nous avons séjourné à Coral Cay Resort, donnant directement sur la plage. Une chambre double coûte 20€/nuit, ajouter 8€ pour un lit en plus.
  • Plages de Siquijor : les plages du nord (Larena) et de l’ouest (San Juan) sont blanches et belles mais pas idéales pour la baignade, notamment à marée basse. Pour se baigner, privilégier la plage de Kagusan au sud à celle de Salagdoong, très construite.
  • Waterfalls de Siquijor : nous avons bien aimé les cascades de Cambugahay. L’eau y a une belle couleur et il y a plusieurs possibilités de saut. Bien calculer son heure d’arrivée pour éviter les tours organisés. L’entrée est gratuite.
  • Snorkelling : plusieurs spots sympas dans être exceptionnels. Notamment : Paliton, Tubod et Sandugan (au large du Kiwi Dive resort).
  • De Siquijor à Oslob : le premier ferry quitte Siquijor à 6h du matin pour Dumaguete. Y aller en avance car il y’a beaucoup de locaux. Compter 3€ et 1h20 de traversée. Depuis Dumaguete, un tricycle peut vous conduire jusqu’au port de Lilo An ou des bateaux partent toutes les demi heures pour Bato sur l’île de Cebu (1€ la traversée). Notre bateau paraissait en piteux état mais à finalement tenu le choc. Depuis Bato prendre n’importe quel bus jaune en direction de Cebu City et demander à s’arrêter au spot des requins baleines.
  • Requins baleines : que dire concernant l’organisation de cette activité… ? Peut être était ce du au nouvel an chinois mais il nous en a coûté de nager avec ces bestioles ! L’idée générale est d’obtenir un numéro de passage (comme à La Poste) qui déterminera votre heure de départ. Le processus étant assez confus, voire hystérique, nous vous conseillons de vous diriger vers un des resorts attenants et de les laisser gérer cela pour vous moyennant 2€. En prime, vous patientez dans un cadre agréable et pouvez laisser vos sacs dans des casiers fermés (utile car nous avons attendu notre tour durant 1h30). À cela s’ajoute le prix du ticket qui s’élève à 20€ par tête pour pouvoir nager 30min avec les requins. Bonne nouvelle, une fois dans l’eau, le spectacle est garanti même si le procédé de nourrir les requins pour les attirer vers les touristes est un peu triste.
  • Cascades d’Aguinid : situées à 35km d’Oslob, après Bato. L’aller retour en tricycle nous a coûté 8€ pour 45min de trajet aller. La bas, l’entrée coûte 2€ et inclut l’assistance de deux (?) guides, au final bien pratique pour réaliser quelques ascensions « techniques ».

Anne-Cha & Clément

5 réflexions sur “Siquijor et les requins baleines

  1. Bonjour, nous sommes actuellement sur Negros et je n’arrive pas à trouver quelqu’un qui fait l’excursion sur Oslob mise à part notre hotel qui est hors de prix. Pareil pour Siquijor impossible de trouver des bateaux pour y passer la journée. Auriez-vous des conseils s’il vous plaît ?? Cordialement Marine Plumeit

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s