3 jours dans les villages du Triangle d’Or

Pour notre dernière étape au Laos, nous décidons de partir pour 3 jours en trek dans le Triangle d’Or, ex-haut-lieu du trafic d’opium coincé entre la Chine, le Laos et la Birmanie.
Plus qu’un trek à proprement parler, cette excursion à 4 (nous deux, une polonaise et notre guide) aura surtout été l’occasion de découvrir le Laos authentique et les nombreuses ethnies qui le peuplent. Pour un résultat final … mitigé.

MARCHE À L’OMBRE

Les treks sur le continent sud-asiatique sont loin des standards sud-américains ! Nous ne marcherons guère plus de 5h-6h par jour en comptant de nombreuses pauses. La plupart du temps, nous progressons dans une jungle épaisse qui masque la visibilité et nous empêche de profiter des vues. Nous atteindrons cependant une crête offrant un beau panorama sur la forêt primaire à perte de vue et la frontière chinoise toute proche.
Bien que le Laos soit un des pays les mieux préservés d’Asie du sud-est, il ne faut pas espérer y croiser la faune locale. Tout juste apercevrons nous quelques oiseaux et des suricates nous observant depuis la cime des arbres. Nous sommes loin de la faune amazonienne mais nous en comprendrons mieux les raisons en croisant plusieurs villageois armés de fusils longs et fins

Autre déception, plusieurs pans de forêt primaire sont décimés sous nos yeux par d’autres villageois souhaitant ainsi étendre leurs terres agricoles. Et dire que nous sommes dans un parc national…

LE VILLAGE

La marche en elle-même n’étant pas à la hauteur de nos attentes, nous espérions beaucoup des villages dans lesquels nous passerons deux nuits.
Le premier soir, nous étions hébergés chez l’instituteur dans un charmant petit village Black Tai, une des 36 ethnies du Laos. Si le contact est toujours compliqué avec les adultes (ah la passivité effacée des laotiens !), nous sommes accueillis par une nuée d’enfants de tout âge, nous faisant découvrir les environs et participer à leurs jeux.

La nuit tombée, Clément rejoindra le guide et quelques ados autour d’une bière et d’un feu de bois tandis qu’Anne-Charlotte assistera à la préparation du repas de nos hôtes : grenouilles et petits crabes bouillis ! Pour nous ce sera sticky rice agrémenté de fleurs cuisinées (et cela restera la même chose pour la majorité de nos 7 repas du trek) ! Nous terminons notre séjour à NamKong par une visite à l’école. Introduits par notre hôte, nous distribuerons nos quelques cadeaux aux enfants, ravis. Un très bon souvenir que ces quelques heures dans ce charmant village, qui ne doit pas recevoir tant de visites.

UNE NUIT EN ENFER

Notre deuxième nuit dans un village Akha sera une toute autre affaire et verra le « mythe du bon sauvage » voler en éclat. Plus isolé encore, les habitants n’y parlent pas le Lao mais un dialecte local. Le dialogue est donc encore plus difficile et même notre guide semble peu à son aise. Il y a de quoi : les enfants sur place nous accueillent par des gestes obscènes à destination d’Anne-Charlotte et de notre collègue polonaise. Une fois calmés, ils retournent à leurs activités qui consistent à se battre comme des chiffonniers et à caillasser tout ce qui bouge, en particulier leurs bêtes.

Les adultes ne sont pas en reste, déjà ivres morts à 15h et peinant à se servir un verre d’alcool de riz sans en verser la moitié à côté. Nous nous installerons pour la nuit dans une cabane infestée de cafards,  séparés par un simple rideau d’une pièce sombre où nos hôtes se relaient pour fumer leur opium. Visiblement une fête à lieu ce soir là et bien que conviés nous déclinerons l’invitation, l’idée de nous retrouver au milieu de cette débauche ne nous tentant guère. Nous les entendrons chanter puis aller et venir se réapprovisionner en opium jusqu’au petit matin. Au réveil, le regard dépité de notre guide en dit long…

Nous traverserons également deux autres villages, un Hmong et un Lanten, sans toutefois y passer assez de temps pour nous faire une idée suffisamment juste de leurs modes de vie.
En recherche d’authenticité et du « vrai Laos », nous aurons été servis avec ce trek situé dans une partie du parc national encore peu visitée (vers Muang Singh et la frontière chinoise). Cependant, notre séjour difficile dans le village Akha et les paysages, pas à la hauteur de nos précédentes excursions, nous laisserons un goût un peu amer en bouche.

MARCHÉ À LUANG NAMTHA

Avant notre trek, nous avons eu l’occasion de faire un tour au marché de Luang Namtha. Le temps pour nous d’observer les étals de produits locaux, de s’interroger devant quelques stands et d’enfin comprendre d’où proviennent les poissons grillés du marché de nuit.


QUELQUES INFOS PRATIQUES

  • De Nong Khiaw à Luang Namtha : arrivés tôt à la gare de bus de Nong Khiaw, nous avons attendu un bon moment l’arrivée d’un bus public avant de nous résigner à emprunter un mini-van avec 6 autres touristes. Le trajet dure 8h jusqu’à Luang Namtha. Une autre alternative aurait été de prendre le van de 11h vers Oudomxai puis de changer pour Luang Namtha.
  • Hébergement à Luang Namtha : nous avons séjourné à Zuela’s Guesthouse, juste en face du night market. Les chambres doubles sont spacieuses, avec lit king size et salle de bain privée pour 8,5€/nuit. Les petits déjeuner sont copieux, pain, fruits, œufs et café pour 2,5€.
  • Manger à Luang Namtha : le night market est composé de différents stands offrant de la bonne nourriture locale pour pas cher.
  • Agence trek : nous avons choisi le trek de l’agence eco guide Nam Ha mais nous sommes rendus compte que beaucoup d’agences travaillent ensemble. Notre collègue polonaise avait par exemple réservé son trek avec une autre agence. Nous avions choisi le trek de 3j nommé  » éléphant mountain » et qui avait pour particularité de se diriger vers le nord du parc, là où très peu d’agences vont. Nous avons payé 80€ par personne pour les 3 jours mais il faut préciser que : 1) nous avons mangé du sticky rice, des fleurs et quelques légumes 3 fois par jour, 2) notre guide était plutôt du genre incompétent et peu bavard, 3) les hébergements étaient très sommaires (sur le sol, entourés de moustiquaires). Peut être chercher plus cher et mieux aurait été une bonne idée !

Anne-Cha & Clément

5 réflexions sur “3 jours dans les villages du Triangle d’Or

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s